Pour copier la source du code veuillez cliquer sur le bouton de votre choix :




Les manipulateurs sont parmi nous NE




StreeTPreZ - Information livre

Auteur : Isabelle Nazare-aga
Label : de l'Homme
ASIN : 2761936329
EAN : 9782761936323
ISBN : 2761936329
Nombre de page : 286
Plus d'information sur amazon : https://www.amazon.fr/manipulateurs-sont-parmi-nous-NE/dp/2761936329%3FSubscriptionId%3DAKIAIAQHIHZ56ZLAN3TA%26tag%3D07283266dfd45883f7e978215e2592bc7380c9fbde914baa4ee609ec919a261e%26linkCode%3Dsp1%26camp%3D2025%26creative%3D165953%26creativeASIN%3D2761936329

StreeTPreZ - Synopsis livre

Amazon.fr :
Ils sont là. Ils nous ressemblent. Souvent fort sympathiques, ils sont plus intelligents que nous et savent parfaitement dissimuler, sous des apparences séduisantes, la volonté… de nous détruire. Non, ce n'est pas un nouvel épisode de la célèbre série des Envahisseurs : ce sont les "manipulateurs", engeance malfaisante issue de notre propre planète contre laquelle Isabelle Nazare-Aga a décidé de partir en guerre. Faut-il prendre au sérieux cette caricature ? Il existe bien, qui le contesterait, des individus qui se distinguent par l'art consommé d'utiliser les autres. Il en existe également qui peuvent tirer un véritable plaisir, à des degrés divers, à dégrader autrui. Mais existe-t-il des individus qui, conjuguant ces deux dispositions, se réduisent à n'être que cela ? Pour rompre avec la naïveté d'une psychologie très sommaire, il conviendrait de réfléchir sur les manières de manipuler, comme le font par exemple Jean-Léon Beauvois et Robert-Vincent Joule dans le Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens ; ou encore, d'analyser, comme le fait Marie-France Hirigoyen, les pratiques persécutrices qui, dans l'entreprise notamment, démolissent très habilement ceux dont on veut se débarrasser (Le Harcèlement moral). Plutôt que d'entretenir le fantasme du manipulateur, il est sans doute plus intéressant et plus utile d'analyser le fait de la manipulation dans la pluralité de ses formes et de ses mécanismes. --Emilio Balturi